LETTRE OUVERTE
 au Président de la
République de Colombie

sur
                                         

 LE
“CHRIST NOIR” 

Peinture à l’huile sur Toile

200 x 130 cm
de
Guillermo
ZAMOR
© 1980

 

Œuvre donnée au Président Belisario Betancur
pour faire partie de la "Collection Betancur" et être
 exposée en permanence dans la Galerie Centrale du Palais Nariño,
Bogotá, Colombie
en

1984

BLOG CHRIST

 

 

 

 

 

Le 30 janvier 2012

"Christ Noir"
Huile sur toile
200 x 130 cm
© Zamor 1980

LETTRE OUVERTE
AU PRÉSIDENT DE LA REPUBLIQUE DE COLOMBIE
A PROPOS DE L’OEUVRE “LE  CHRIST  NOIR” 
 DE L’ARTISTE 
 GUILLERMO ZAMOR

 

 

 

Monsieur le Président
     JUAN MANUEL SANTOS
      President de la République de Colombie
 

 

Monsieur le  Président: 

Au lieu de rédiger un “Droit de Pétition »  (en exercice de l’article 23 de la Constitution Politique de Colombie et de la Loi 397 de 1997, modifiée par la loi 1185 de 2008), je préfère écrire une LETTRE OUVERTE qui vous est adressée dans le plus grand respect.

J’agis en nom propre comme Guillermo ZAMOR, artiste auteur de l’œuvre « Le CHRIST NOIR », laquelle fut donnée au Palais de Nariño par le Révérend Père Rafael Garcia-Herreros, mon oncle maternel et durant l’exercice de la présidence de Belisario Betancur cuartas.

Je désire solliciter publiquement votre  attention afin d’obtenir des informations officielles sur le lieu où se trouve mon œuvre “Le Christ Noir », étant donné que sept ans se sont écoulés depuis ma première sollicitude auprès de Monsieur le Président Alvaro Uribe (25 juillet 2005 : Annexe 1) sans savoir officiellement à ce jour si la donation a rempli son objectif : « Être toujours exposée au Palais  Nariño ».

L’information que j’ai pu obtenir est que l’œuvre fut transférée du Palais Présidentiel au musée National, par ordre du Président Virgilio Barco, où elle resta exposée plusieurs années durant. En 1994, j’obtins un permis d’entrée au Palais Nariño, grâce au Président Julio César Turbay, pour qu’un photographe professionnel pût faire un cliché du « Christ Noir ». A ce moment-là, ils le trouvèrent dans les caves du Palais Nariño. Aujourd’hui, vingt-huit ans après avoir remis l’œuvre, sur la pétition explicite du Président Betancur pour collaborer avec la culture colombienne, « Le christ Noir »  continue pourrissant dans les caves du palais Présidentiel de Colombie.

Ma pétition est simple: “LE CHRIST NOIR” fut donné expressément pour faire partie de la dite « Collection Betancur », afin de créer une Galerie avec des œuvres d’artistes de la plastique colombienne reconnus au niveau international, ayant comme siège la Galerie des Tapis dans le palais Nariño. Etant donné que l’objectif de la dite Collection fut ignoré par le successeur à la présidence, Virgilio Barco, ainsi que par ses successeurs, la donation perd en soi son objectif.

En conséquence de l’antérieur, moi Guillermo ZAMOR, en nom propre, vous demande très gentiment que comme mon œuvre ne remplit pas son but, elle me soit rendue, afin d’accomplir l’objectif que cherche tout artiste avec ses œuvres qui est celui d’être exposée, appréciée et divulguée, d’autant plus lorsque l’objectif a été celui d’une donation avec des fins culturelles.

Je désire éclaircir le fait que durant tout le processus de cette donation et les années qui suivirent, je vivais en France, pays dont je suis aussi citoyen.

Par avance je sais que le gouvernement va me répondre qu’une donation est irréversible.  Mais il y a donations et donations. J’ai travaillé un an complet sur « Le Christ Noir », comme un hommage à la race noir, que j’admire tant, au modèle qui posa pour ce tableau et me remit son âme pour le faire, à l’Histoire et à la Religion. Une donation comme celle du « Christ Noir » est comme offrir un fils de son sang pour servir la patrie suite à quoi, comme réponse, pour sa couleur ou sa nudité, se voit condamné à prison perpétuelle.

La présidence n’aurait pas dû le recevoir si des préjugés racistes ou moraux empêchaient sa valorisation artistique. De nombreuses personnes dans le monde  recevraient un grand message d’amour, de solidarité, de compréhension, s’ils avaient accès à la contemplation de cette image.   

Cette lettre est une lettre pour la défense de la race noire, des droits de l’art et des artistes qu’arrivons à survivre avec de grandes difficultés si voulons être intègres, essayant  de collaborer avec des causes par-dessus  nos moyens pour être humiliés publiquement.

Avec tout mon respect Monsieur le Président,

 

 

 

Guillermo  ZAMOR

 

 
                                                                                                                                                                                        
"Christ Noir"
Huile sur toile
200 x 130 cm
© Zamor 1980

 

 

"Le Christ Noir" dépérit depuis 28 ans dans les caves du Palais présidentiel de Colombie.

Selon le contrat du Président Betancur avec le Père García-Herreros,
 qui représentait ZAMOR au moment de la remise officielle,
le tableau devait toujours demeurer exposé au Palais Nariño ou,
 dans le cas contraire, être rendu à son auteur.
(A ce moment-là, Zamor se trouvait en France)

 

Anexes
À la Lettre Ouverte au Président de la République de Colombie
  Anexos

Anexe 1: Lettre de Zamor au Président Alvaro Uribe (10 juillet 2005) pour obtenir des nouvelles du tableau " Le Christ Noir ".
Anexe 2: Réponse de la Secrétaire Privée du bureau du Président, Madame Alicia Arango Olmos.
Anexe 3: Photocopies des preuves photographiques de la donation plasmée dans les journaux quotidiens  “El Tiempo” et “El Espectador” du 2  août 1984  et du rappel “Hace 25 años” du journal quotidien “El Tiempo” du 1er août 2009.
Anexe 4: Photo de l’oeuvre.

 

BLOG CHRIST

Pour plus d'information sur l'artiste
ZAMOR
vous pouvez visiter les pages web suivantes:
 

www.zamor.com   

Œuvres plastiques de Zamor
www.zamor.fr Editons Zamor en Français
www.zamor.org  Projet de la Fondation Zamor

fr.wikipedia.org/wiki/Zamor  

 Zamor dans Wikipedia en Français


Mensaje directo

zamor@hotmail.fr
zamor@hotmail.fr

Anexes